jeudi 3 juin 2010

Urban sunset

BNF, Paris 13ème, France, before 2009
Retour à Saigon après une délicieuse semaine familiale philippine.
Constat trivial fait à MA: les moustiques vietnamiens ne m'aiment pas, mais les moustiques philippins raffolent de moi. Qq souvenirs gratouillant de vacances sur les jambes donc.

Plus triste constat: en regardant le monde des grandes personnes tout près de moi, au Vietnam, aux Philippines et ailleurs, la voix d'Albert Camus s'étouffe dans un murmure. Il y'a terreur parce que les valeurs humaines ont été remplacées par les valeurs de mépris et d'efficacité, la volonté de liberté par la volonté de domination. On a plus raison parce qu'on a la justice et la générosité avec soi, on a raison parce qu'on a réussi.

Je n'ai pas grandi avec l'illusion d'un monde juste peuplé d'adultes réfléchis. M'enfin tout de même.

2 commentaires:

Jali a dit…

La photo est belle, j'espère qu'au moins elle fait plaisir à Albert...

Toi tu as réussi et en plus t'as la générosité avec toi, c'est sûr que ceux qui ont réussi et qui ne sont pas des bons au fond, ça doit te faire un peu de mal.

Faut-il alors ne pas réussir ? ;)

Mimi a dit…

Parfois, tout cela me rappelle furieusement les mesquineries et coups bas des personnages des telenovellas que regarde ma gd-mère!

Ce qui est quand même franchement désolant.

Mais contrairement aux personnages stéréotypés purement mauvais des telenovellas, l'observation de la réalité me rappelle plutôt une autre citation (oui, je ne pense jamais par moi meme, huhu)de T.S. Elliott: "Half the harm that is done in this world is due to people who want to feel important. They don't mean to do harm - but the harm does not interest them. Or they do not see it, or they justify it. Because they are absorbed in the endless struggle to think well of themselves."

Ce qui n'en est pas moins désolant.