mercredi 4 août 2010

Nébuleuse d'Orion

Interlude.
"Et puis, tu me connais, cette hâte de repartir, de chercher plus loin ce que je pressentais et ne comprenais pas, car j'étais ce sourcier dont le coudrier tremble et qu'il promène sur le monde jusqu'au trésor."
Saint-Exupery, Courrier Sud.

Picture taken by Pierre, made even more beautiful by Cali.

3 commentaires:

Jali a dit…

ça faisait longtemps, je me suis dit que tu devais être bien occupée (malade peut-être) ou que les filles t'avaient crevée, mais je crois que c'était le boulot. J'ai hésité à t'envoyer un mail, ce que j'aurais du faire (et pense faire d'ici 2011-2012).
Et toute cette attente se solde par un article ... nébuleux, si ce n'est inhabituel.
ouais ouais ouais, je ne sais que penser.
A+

M a dit…

Je dirai même a très bientôt! ;)
Non, cette fois-ci, si bouleversement il y a, celui-ci est doux et exquis. Tandis que des techniciens s'acharnent, depuis plusieurs jours, a décapiter les poteaux électriques devant chez moi, coupant ainsi internet, j'en profite pour contempler le temps passer. Panne bien tombée, encourageant a lever le nez de l'ordinateur et être époustouflée par ce troublant cavalier!

pierre a dit…

huhu, c'est une de mes photos, trafiquée par cali :)
bisous :)